Date d'arrivée
Nombre de nuits
Nombre d'adultes
Nombre de chambres
Plus d'options

Très caractéristiques, trois types de terroirs sont identifiés depuis le Moyen-Age à Saint-Emilion, le plateau où dominent des sols riches en argile sur un substrat de calcaire, les pentes aux sols argilo-calcaires, les vallées riches des alluvions de la Dordogne, sans oublier la multiplicité des micro-terroirs en fonction des sols, du modelé, de l’exposition. Les grands crus ont privilégié le plateau et les pentes, et sont absents des vallées. Là, l’élevage et nombre de cultures vivrières, sans oublier le foin essentiel, furent privilégiés jusqu’au XIXème siècle lorsque les châteaux que nous connaissons aujourd’hui apparurent.

La pierre est omniprésente dans l’architecture mais aussi dans les vignes, même si aujourd’hui la volonté d’une biodynamie réfléchie permet de voir l’herbe pousser entre les ceps. La pierre beige pâle rend l’ensemble lumineux, offre des changements de tons de l’aube au coucher du soleil, véritable embrasement du village. Les contrastes sont apportés par les toits pentus des maisons qui font se répondre les versants éclairés ou rejetés dans l’ombre. De même dans les vignes qui laissent au ciel un espace immense pour façonner la lumière du levant au couchant sur les rangs serrés et bien organisés des ceps. 

Les jeux d'ombres et de lumière sur le village et les vignes témoignent du regard esthétique et spirituel des hommes depuis le Moyen-Age. Terroir d'exception certes mais aussi ALLIANCE de la nature et de l'homme qui ensemble ont donné forme a ce paysage.

Et c'est tout cela qui émerveille Gérard et Chantal Perse la première fois qu'ils découvrent Saint-Emilion et décident de donner une nouvelle orientation à leur vie. Ils s'établissent au coeur de ce paysage qu'ils travaillent pour produire des vins d'exception.

>>Découvrez les vignobles Perse