Date d'arrivée
Nombre de nuits
Nombre d'adultes
Nombre de chambres
Plus d'options

L’appellation viticole de Saint-Emilion abrite un village médiéval structuré en amphithéâtre sur une falaise, un village de pierre blonde réfléchissant le soleil, symbole même de l’élégance à la française. Ni guerre ni épidémie, les vicissitudes de l’histoire ont épargné la cité où le temps s’est écoulé en laissant aux hommes l’espace nécessaire pour façonner le paysage tout en dessinant un véritable art de vivre.
Jusqu’à nos jours, le territoire connaîtra peu de modifications et saura conserver et enrichir ses qualités intrinsèques.

Depuis le haut Moyen-Age, ces terres ont séduit les hommes qui y ont construit un village régulièrement remanié et dont aujourd’hui encore, on perçoit la manière de vivre : maisons particulières, échoppes, enceinte fortifiée, église monolithe datant du XIIeme siècle et rotonde voisine affichant des parentés avec le Saint Sépulcre de Jérusalem, monastères actifs de longs siècles …

En 1199, le roi d’Angleterre, Jean sans Terre, accorda aux bourgeois de Saint-Emilion le droit de fonder une commune, permettant ainsi une organisation de la société autour d’une élite de négociants commerçants et ce jusqu’en Angleterre. L’ouverture de la ville au grand commerce international médiéval est basée comme pour Bordeaux sur un vin dont on célèbre la qualité au XIIIème siècle, rendu possible aussi par sa maîtrise du lien fluvial que constitue son ancien port de Pierrefite, aujourd’hui Saint-Sulpice de Faleyrens sur la Dordogne.

Se promener dans les ruelles, entrer dans les églises et les monastères, garder les yeux ouverts à l'affut des signes sculptés dans la pierre ou peint sur les murs, entraîne le visiteur dans un dédale symbolique captivant : les pierres parlent, relient Saint-Emilion à l'Egypte antique, Marie Madeleine à Isis, montrant un chemin de conversion intérieure et d'enseignement d'une philosophie qui trouve ses sources à Alexandrie. Bénédictins, franciscains, dominicains trouvèrent à Saint-Emilion un esprit propice à un épanouissement intellectuel et spirituel.